top of page

Remonter en selle après un arrêt

Article n°11 - par Maëlle Gallet

 
 

Ce n’est pas à vous, cavaliers et cavalières, que j’apprendrais que l’équitation est loin d’être un sport de routine ! Comme nous l’avons abordé dans notre article précédent, la sécurité est un aspect primordial (il faut porter une bombe, idéalement une protection pour le dos, etc). Malheureusement, vous aurez beau prendre toutes les précautions du monde, tôt ou tard le chute est inévitable. La plupart du temps, cavalier et cheval s’en sortent indemnes, mais parfois cette chute engendre des conséquences pénibles. Certaines personnes craindront de remonter en selle, d’autres n’oseront même plus s’approcher de leur fidèle compagnon (selon les circonstances de la dite chute). Alors, comment faire pour reprendre l’équitation après un évènement traumatisant ? La frog vous donne ses conseils tout de suite !

 

Comment surmonter les séquelles liées à un accident de cheval ?

Selon la théorie, il faut tout de suite remonter en selle… Or, nous conviendrons que ce n’est pas toujours aussi simple. Plusieurs éléments sont à prendre en considération, tout d’abord votre caractère mais surtout la gravité de votre blessure.

Afin de surmonter les éventuels doutes liés à un accident de cheval, il faut d’abord prendre le temps de se rétablir des blessures physiques ! Eh oui, cela parait évident, mais c’est une étape non négligeable. Écoutez les recommandations de votre médecin, même si elles vous éloignent des pistes pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Ensuite, si nécessaire, il faudra agir sur son état psychologique en identifiant les sources de vos angoisses qui, si elles ne sont pas traitées, donneront naissance à un blocage. Une fois ces deux étapes misent derrière vous, vous serez prêt(e)s à reprendre peu à peu une pratique équestre.


 

Faut-il reprendre l’équitation tout de suite après une chute ?

Si vous choisissez de prendre le temps, souvenez-vous qu’il existe plusieurs façons de pratiquer l’équitation ! Vous pouvez simplement vous occuper de votre monture, passez du temps avec elle pour renouer le lien ou effectuer un peu de travail à pied (de nombreux exercices sont possibles sans être en selle). Un cheval est en mesure de travailler 6 à 7 jours par semaine, et ce même lors d’une reprise. Ce processus sera à adapter en fonction de votre disponibilité et de l’état général de votre cheval. Ce qui est réellement important n’est pas le rythme que vous instaurerez, mais la nature de vos séances (durée et intensité).

Pour résumer, peu importe votre caractère et celui de votre monture, nous vous conseillerons d’y aller doucement et progressivement. Essayez de garder un rythme régulier, quel qu’il soit, et de l’intensifier naturellement au fil des semaines.


 

L'impact d'une pause pour le cheval

Les raisons pour remettre un cheval au travail sont diverses :

  • La saisonnalité (pause estivale) ;

  • Un manque de temps ;

  • Une blessure (du cavalier comme du cheval) ;

  • Des échéances (meeting, concours, etc).

Gardez à l’esprit que, lors d’une pause, le corps du cheval se repose. Ainsi, il est normal que votre compagnon perde en capacités et en performance durant ce lapse de temps. Si vous ne le saviez pas, ses systèmes cardiovasculaire et respiratoire prennent environ deux mois à regagner leur pleine capacité. La musculature peut prendre plus de temps.

Chaque cheval étant différent, il est délicat de vous donner la bonne manière de reprendre (séance en liberté ? en longe ? monté ?). L’essentiel est que la reprise se fasse dans un environnement calme. Pour cela, vous devrez mettre en place un plan strict. Il est impératif de revoir l’ensemble du fonctionnement de votre monture pour redémarrer sur de bonnes bases.

  • La visite vétérinaire : après une pause, il est judicieux d’effectuer un bilan de santé complet. Votre vétérinaire pourra vous préconiser un protocole à suivre et cela vous permettra d’être sûr(e) que votre cheval est prêt à travailler ;

  • Le maréchal-ferrant : au même titre que la visite chez le vétérinaire, le maréchal-ferrant est un passage (presque) obligatoire. Il vérifiera les sabots de votre cheval, pour s’assurer que ce dernier sera à l’aise une fois monté ;

  • L’équipement : si votre cheval était blessé, il est fortement recommandé de le munir d’équipements qui aideront à amoindrir les éventuelles répercussions (ex : amortisseur, protections, etc).


En conclusion, il n’existe pas une seule bonne manière pour remonter en selle après une lourde chute. Le processus varie d’un couple à l’autre, tout ce que nous pouvons vous conseiller c’est de garder en tête nos quelques recommandations évoquées ci-dessus !


 
Parting words...

Nous espérons que ce nouvel article vous sera utile... bien qu'il ne soit jamais agréable de chuter, il faut toujours se relever. N'hésitez pas à nous contacter afin de nous transmettre vos idées pour un sujet d'article. Autrement, nous nous retrouvons très vite sur le blog !

French kiss, Frog Save the Queen - « british style, french touch »




49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page